Budget 2020

Un juste équilibre entre le développement du territoire et la qualité de vie

Mise à jour le 

Le budget 2020 s’établit à 219,6 M € dont 134,1 M€ en fonctionnement et 85,5 M € en investissement dont 72,4 M € de dépenses d’équipement.

Il est composé d’un budget principal qui regroupe notamment le fonctionnement des services au public, les charges de personnel et les subventions. Ainsi que de plusieurs budgets annexes consacrés à des équipements ou des services qui ont une autonomie financière (l’eau, l’assainissement, la collecte des déchets, la chaufferie bois, le golf, l’hippodrome, le pôle nautique…).

Une partie du budget de Saint-Brieuc Armor Agglomération est aussi consacré à une attribution de dotations et de fonds de concours aux communes pour qu’elles puissent mener à bien leurs projets.

Les principales ressources :

  • Ressources fiscales
  • Dotation globale de fonctionnement versée par l’Etat
  • Taxe d’enlèvement des ordures ménagères
  • Subventions et participations
  • Produits des services

Quels sont les principes qui fondent ce budget ?

Chaque année le budget prend en compte les besoins nécessaires pour assurer les services à la population qui font partie des compétences obligatoires de la collectivité (exemple : transport, développement économique, politique sociale de l’habitat…). Mais il est aussi construit de manière à répondre aux objectifs et priorités définies par les élus dans le projet de territoire de Saint-Brieuc Armor Agglomération.

Pour 2020, le budget prend en compte les programmes et projets définis comme prioritaire par l’assemblée communautaire :

Développement et aménagement du territoire :

  • Investissement dans l’immobilier d’entreprise : programme TOTEM pour le développement d’un nouveau pôle d’innovation et d’hébergement de start-up
  • Etude et travaux préparatoires à la 3e phase de travaux du programme TEO
  • Accueil du départ de la Solitaire
  • Développement de l’offre de formation supérieure, de l’insertion professionnelle des étudiants et jeunes diplômés et amélioration des conditions de vie des étudiants

Cadre de vie et accompagnement social :

  • La mise en oeuvre du Plan Climat Air Energie Territorial : participation à l’appel à projet adaptation au changement climatique et création d’un fonds de chaleur pour encourager l’utilisation d’énergie renouvelable.
  • La participation au budget du Centre Intercommunal d’Action Sociale à hauteur d’1 M€ afin de maintenir le niveau de service nécessaire pour prendre soin des personnes les plus fragiles
  • La prise de compétence santé déclinée dans un Contrat Local de Santé. 90 K€ y sont consacrés cette année.

 Les principaux postes de dépense

Développements économique, touristique, innovation et enseignement supérieur : 14,5M€ / 6,6%
Les déplacements : 29,4 M € / 13,4% programmes de développement du transport collectif et des transports doux
Environnement et cadre de vie : 92,5 M € / 42,1% déchets, énergie, plan climat, eau et assainissement, lutte contre les inondations, incendie et secours
Aménagement voirie : 5,9 M € / 2,7%
Ville, habitat, cohésion sociale : 10,5 M € / 4,8% opérations de renouvellement urbain, logement social, petite enfance, insertion sociale et professionnelle...
Equipements et activités culturels et sportifs : 20,4 M € / 6,4%
Dotations et fonds de concours aux communes : 19,8 M € / 9%
Les moyens de l’agglomération : 33 M € / 15% services ressources nécessaire au pilotage de l’administration et des services aux publics

La fiscalité

Les recettes fiscales perçues par Saint-Brieuc Armor Agglomération représentent 53% de ces recettes de fonctionnement.
26% de ces recettes fiscales sont payées par les entreprises. Elles regroupent la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), la CFE (Cotisation foncière des entreprises), le versement transport et la TASCOM (taxe sur les surfaces commerciales)
18% par les habitants : taxe d’habitation, sur le foncier bâti et non bâti. Mais aussi désormais la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)
9% par les habitants et les entreprises : il s’agit de la Taxe d’Enlevement des Ordures Ménagères qui sert au financement de la collecte des déchets.

La dette

368,50 € / habitant