Le schéma directeur cyclable

Mise à jour le 

Le schéma directeur cyclable organise le développement de l’usage du vélo en tant que mode de déplacement à part entière sur l’agglomération. Il donne un cadre de référence aux programmations d’aménagements cyclables portés par les communes. Mis en place en 2009 pour 10 ans, il a été révisé en concertation avec les usagers et les communes. Le nouveau schéma a été adopté en conseil d'agglomération du 23 septembre 2021.

Lors de son élaboration en 2009, le schéma directeur cyclable de l'agglomération portait principalement sur :

  • La création et le jalonnement de boucles cyclables tels que : 
    •  Vallée du Goëlo à Ploufragan,
    • Centre bourg d'Hillion au nouveau collège,
    • L'ancienne voie ferrée entre la gare et le port du Légué à Saint-Brieuc.
  • La création du service de location de vélos Rou’libre
  • Les aménagements cyclables dans le cadre du programme TEO
  • La mise en place de 11 stations vélos à Plédran, Yffiniac gare et salle des fêtes, Langueux, Pordic centre et Ville Auray et cinq sur Saint-Brieuc.
  • La Maison du Vélo à la gare de Saint-Brieuc

En 2020, une révision de ce premier schéma a été engagée avec de nombreux acteurs locaux et partenaires de la mobilité cyclable. La volonté de l'agglomération était d'être au plus près du terrain et des usages. Ainsi les communes mais aussi habitants et association telle que Vélo Utile ont participé aux ateliers organisés par grands secteurs géographiques.

234 km d'aménagement existant

Cette phase de travail a permis d'identifier les aménagements existants :

  • 115 km d'aménagement scyclables en site propre, en aménagement sur chaussée et d'aménagement partagé.
  • 119 km de linéaire de voirie réglementé. Il s'agit des zones à 30 km.

Le maillage se révèle dense sur le pôle urbain Plérin / Saint-Brieuc / Ploufragan / Trégueux / Langueux mais discontinu à l'échelle de l'agglomération.

 

Pour développer les liaisons intercommunales, le nouveau schéma a identifié :

  • les différentes typologies de pôles et de bassins de vie en s'appuyant sur la PLUI (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal).
  • La Vélomaritime et la V8 qui relie Saint-Brieuc à Lorient sont aussi identifiés comme des réseaux touristiques sur lesquels s'appuyer pour développer la pratique quotidienne.
  • Les axes cyclables du littoral et de liaison nord-sud sont à travailler comme des dorsales pour mailler le territoire.
  • Et, enfin, le programme intègre le développement de l'intermodalité en gare et aux arrêts des TUB par la création de nouvelles stations vélo.

83 nouveaux itinéraires soit 340 km

Si le développement touristique n'est pas oublié, les déplacements des actifs et scolaires restent une priorité. Ainsi, 41 itinéraires représentant 167 km ont été identifiés comme prioritaires car ils favorisent les déplacements pendulaires, l'intermodalités, les principales polarités. 42 itinéraires  - 173 km - sont à vocation touristique, de loisirs ou intra-communales.

Saint-Brieuc Armor Agglomération interviendra à hauteur de 40% HT du montant de ce programme et dans la limite d'un budget de 3,6 M€ pour les 10 ans à venir.

Il faut ajouter à ce maillage, le programme de services. L'Agglomération y consacrera  1,2 M€.

Accompagner la pratique du vélo

Les actions retenues pour développer les services complémentaires aux aménagements :

  • Rou'libre : poursuite du développement de ce service de location de vélos
  • Extension du nombre de vélos à assistance électrique en libre service avec 2 nouvelles stations au sein du campus universitaire et de la gare de Saint-Brieuc
  • le développement du stationnement vélos sur l'ensemble du territoire notamment aux abords des arrêts de bus des lignes TUB pour favoriser l'intermodalité
  • l'expérimentation de transport des vélos dans les bus
  • un meilleur jalonnement des itinéraires cyclables
  • et le développement des programmes d'écomobilité scolaire.

 

Pour plus de détails, accédez à la synthèse du Schéma Directeur Cyclable.