L'Agglomération de Saint-Brieuc s'ouvre à la traçabilité

Mise à jour le 

Le premier salon de la traçabilité alimentaire se tiendra le 21 octobre prochain à Saint-Brieuc. Pour Saint-Brieuc Expo Congrès, organisateur de cet évènement unique dans le grand Ouest, l’ambition est de capitaliser sur le haut niveau d’expertise du territoire en la matière.

Berceau breton de l’expertise animale et alimentaire, Saint-Brieuc Armor Agglomération était le terrain de jeu idéal pour l’organisation du premier salon professionnel de la traçabilité alimentaire. Piloté par Saint-Brieuc Expo Congrès, l’évènement se déroulera le jeudi 21 octobre prochain au palais des congrès et des expositions de Brézillet. « La sécurité alimentaire, la qualité et la traçabilité font partie des compétences clés et fédératrices de notre territoire, précise Pauline Chong, responsable du Pôle Innovation au Zoopôle Développement, membre du comité d’organisation. Notre écosystème est clairement reconnu en France et à l’international pour ce haut niveau d’expertise. Ce salon est une manière supplémentaire de mettre en avant nos entreprises autour d’une problématique totalement d’actualité. »

Un salon pour les professionnels

Des démos, des ateliers, des conférences, des rendez-vous d’affaires et une zone d’exposition guideront, tout au long de la journée, les 3 000 visiteurs attendus. « La manifestation s’adresse aux responsables de production, aux directeurs des services informatique, aux responsables qualité ou informatique qui veulent en savoir plus sur les solutions d’aujourd’hui et de demain, confirme Florence Sey, dirigeante de la société Opticom à Nantes, à qui Saint-Brieuc Expo Congrès a délégué l’organisation technique du salon de la traçabilité. La Bretagne est la première région agroalimentaire de France et les Côtes-d’Armor, avec le Zoopôle, le Pôle Cristal ou Labocéa, comptent des pôles de recherche et d’expertise uniques en France. Tous ces éléments concourent à la réussite de cette première édition. »

Répondre aux attentes des consommateurs

De nombreux experts de la traçabilité alimentaire vont venir partager leurs expériences et échangeront avec les professionnels présents. Huit grands pôles thématiques ont été définis : matières premières et ingrédients, marketing et commercialisation, laboratoire et analyses, nouvelles technologies, hygiène et maintenance, transport et logistique, emballage et conditionnement, réglementation. « Les attentes des consommateurs sur l’origine des produits et la manière dont ils sont fabriqués sont de plus en plus nombreux, ajoute Florence Sey. Aujourd’hui, plus d’un français sur deux déclarent renoncer à un achat par manque d’information. Les entreprises ont pris la mesure de cet enjeu et expriment des besoins accrus en matière de systèmes d’information performants pour relever le défi d’une traçabilité totale offrant une valeur ajoutée différenciante. »

Un territoire d’expertise

De manière indirecte, ce nouveau rendez-vous confirme la volonté de Saint-Brieuc Expo Congrès de développer son offre vers l’univers professionnel en positionnant Saint-Brieuc Armor Agglomération comme un territoire innovant et leader sur des thématiques porteuses. « Organisé de manière partenariale, ce salon de la traçabilité alimentaire est la première marche de ce plan d’actions né de la crise du Covid-19, confirme Pascal Jourand, directeur de Saint-Brieuc Expo Congrès. Nous planifions, dès 2023, la création d’un nouveau salon consacré cette fois à la santé animale. »

Le programme du salon 3S

Le jeudi 21 octobre, le salon 3S, pour des produits Sains, Sûrs et Suivis, rassemblera tous les acteurs de la traçabilité alimentaire autour de 8 pôles :

  • hygiène et maintenance ;
  • marketing et commercial ;
  • nouvelles technologies ;
  • laboratoire et analyse ;
  • matières premières et ingrédients ;
  • transport et logistique ;
  • emballage et conditionnement;
  • réglementation.

Les professionnels trouveront des informations, solutions, innovations et outils leur permettant d’améliorer encore la traçabilité de leurs produits. Au programme également :

  • des cafés, rendez-vous entre professionnels par métiers : acheteurs, directeurs commerciaux, marketing, qualité...
  • des expériences destinées à comprendre les produits, les ingrédients …
  • des conférences, des ateliers, des démos …et des experts qui viendront partager leurs expériences.

Salon de la traçabilité, le jeudi 21 octobre, de 9h à 17 h 30, au Palais des congrès et des expositions de la Baie de Saint-Brieuc (Brézillet), rue Pierre de Coubertin, à Saint-Brieuc. Entrée gratuite. 02 96 01 53 53.

« Un enjeu d’avenir pour l’agroalimentaire »

Pour Éric de Sonis, dirigeant de La Beurrerie du Vieux-Bourg à Plœuc-L’Hermitage, la traçabilité s’impose petit à petit comme un véritable argument marketing auprès des consommateurs.
Quel regard portez-vous sur l’organisation d’un salon de la traçabilité à Saint-Brieuc ?

C’est une très bonne chose car la traçabilité est un enjeu qui guide notre quotidien, notamment dans le secteur des produits laitiers. Elle est essentielle sur les problématiques d’hygiène, de qualité et de sécurité. Toutefois, doucement, elle s’inscrit également comme un véritable argument commercial auprès des clients qui attendent d’en savoir toujours plus sur l’histoire des produits qu’ils achètent. Cela va bien au-delà du simple numéro de lot qui sert en cas de problème sanitaire.

Cette proximité guide votre entreprise depuis ses débuts ?

Bien entendu puisque 80 % de notre chiffre d’affaires est réalisé en Côtes-d’Armor. Je vais dire que c’est un non-sujet pour nous puisque la traçabilité s’inscrit dans notre ADN, dans une logique de valorisation des circuits courts. Toutefois, cela n’enlève rien au niveau d’exigence que l’on doit s’imposer, notamment lorsque l’on se positionne sur un créneau haut de gamme. Nos clients distributeurs en sont d’ailleurs très demandeurs.

La participation au salon de la traçabilité est une évidence ?

Sur cette notion de traçabilité, tout va très vite avec une forte attente des consommateurs. Il faut être réactif et un salon comme celui-ci est une bonne opportunité pour découvrir les dernières nouveautés technologiques afin de faire évoluer nos outils et nos pratiques.

« Nous misons sur les emballages intelligents »

Fabricant d’emballages carton sur-mesure, Mizenboite, à Pordic, participera, comme exposant, à la première édition du salon de la traçabilité. Une évidence pour son dirigeant, Jean-Richard Maguet, qui entend y promouvoir ses packagings connectés.

Participer au salon de la traçabilité de Saint-Brieuc est incontournable pour Jean-Richard Maguet, patron de l’entreprise Mizenboite. « C’est une thématique forte qui intéresse de plus en plus de monde tant les enjeux sont nombreux, précise ce fabricant d’emballages carton sur-mesure basé à Pordic. Dans cette logique, et déjà depuis plusieurs années, nous avons fait le pari que le numérique serait un allié précieux de la traçabilité, notamment grâce aux emballages. »
L’entreprise costarmoricaine a, en effet, développé, une plate-forme digitale, baptisée Mobeefox, qui lui permet d’apposer sur ses packagings un QR Code, lequel, une fois scanné avec un smartphone fournit tous types d’informations sur le produit. « À l’origine du concept, le consommateur tombait uniquement sur le site web du fabricant. Désormais, via une connexion directe et sécurisée avec le backoffice de l’industriel, il peut connaître l’origine des ingrédients, les fournisseurs associés, voire aller jusqu’à s’adresser directement aux producteurs concernés pour leur poser une question ou aller leur rendre visite, etc. »

La carte de la transparence

La crêperie Bernard Jarnoux et Le Monde des Crêpes, toutes deux basées à Lamballe, ont été les premières à se lancer dans l’aventure. « Notre solution présente la particularité, au-delà d’être simple et ludique, de permettre aux entreprises de jouer pleinement la carte de la transparence, confirme Jean-Richard Maguet. C’est un enjeu commercial fort pour se démarquer de la concurrence, rassurer les consommateurs et prendre une longueur d’avance sur ce qui sera sûrement la règle dans les années à venir. »