Les ateliers de prévention santé

Mise à jour le 

Le CIAS a mené un diagnostic en concertation avec les adjoints aux affaires sociales et directeurs de CCAS de chaque antenne afin d'évaluer les besoins des personnes. Ces ateliers répondent aux besoins identifiés.

Activité physique adaptée

Selon le diagnostic de L'Agence Régionale de la Santé «  état de santé de la population  », en Bretagne en 2012, 15 % des hommes de 60-74 ans sont licenciés auprès d'une fédération sportive contre 11 % des femmes. Ce chiffre diminue fortement après 75 ans, en effet seul 5 % des hommes de 75 ans et plus sont licenciés et 2 % des femmes.

Le CIAS a créé un atelier au sein de l'antenne Sud et de l'antenne Littoral. Elles proposent une offre intermédiaire d'activité physique, l'objectif étant de lutter contre la sédentarité des personnes et ainsi limiter le nombre de chutes en permettant aux personnes de gagner en souplesse et en équilibre.

En parallèle de ces ateliers, des balades gourmandes favorisent la mobilité et l'équilibre de la personne. Organisés en lien avec de plusieurs associations locales, des parcours sont proposés pour permettre à chacun de trouver une marche qui lui soit adaptée. Au sein de ce parcours des énigmes, des questions sur la nutrition, l'alimentation, l'activité physique permettent à chaque personne de lier prévention, activité physique, plaisir, convivialité et alimentation. Le côté gourmand est l’occasion de se faire plaisir et de retrouver cette notion avec des produits de saison. Une diététicienne est présente pour apporter son regard d’expert et donner des conseils tout au long du parcours. L’association familles rurales a également proposé une animation autour de l’équilibre alimentaire.

A la découverte de son périnée

En France selon «  Sphère Santé  » spécialisée dans les problématiques liées à l'incontinence ou les fuites urinaires, 25 % des femmes de 60 à 69 ans souffrent d'incontinence et 32 % des plus de 80 ans.

Parmi ces femmes, 1/3 d'entre elles n'ont pas consulté un médecin pour évoquer cette problématique.

Si beaucoup d’entre elles connaissent le terme de «  périnée  », peu en connaissent sa vraie nature et sa fonction précise, en raison d’un manque d’éducation et du tabou qui persiste encore dans cette région corporelle. Ces ateliers informent et sensibilisent.

La prévention des chutes

Entre 2010 et 2012, selon le diagnostic de L'Agence Régionale de la Santé «  état de santé de la population  », Les chutes accidentelles ont causé 42 % des décès. Les chutes représentent 57 % des accidents de la vie courante d'une personne après 85 ans en Bretagne entre 2010 et 2012.

Le CIAS en collaboration avec la Mutualité Française a proposé plusieurs théâtres débats autour de cette thématique. Cette action se déroule en deux temps. Un premier avec un spectacle appelé : «  Juliette au pays des embûches  ». Puis un second autour d'un débat avec la présence d'intervenants spécialisés. Ce projet est l'occasion d'aborder la chute à domicile sous un autre regard. Le spectacle permet ainsi de se questionner lors de la pièce de théâtre pour visualiser les difficultés qu'ils sont susceptibles de rencontrer à domicile.

Alimentation

En France, la prévalence de la dénutrition chez les personnes âgées vivant à domicile est de 5%. En 2014, 3,1% des personnes de 65 à 74 ans décèdent d'une maladie endocrinienne, nutritionnelle et métabolique. Ce chiffre augmente avec l'âge. 4,4 % des personnes de plus de 95 ans décèdent de ces maladies. Avec l'avancée en âge, les personnes perdent le goût des aliments et présentent une perte d’appétit. Des idées reçues circulent également sur le fait qu'une personne âgée à un besoin nutritionnel moins important qu'un adulte. 

Le CIAS veut faire évoluer le regard sur la nutrition des personnes de plus de 60 ans. Une enquête a été menée sur les marchés de l’agglomération : «  qu'est ce que je mange, comment je mange ?  » Cette enquête a permis de recenser les habitudes alimentaires des personnes de plus de 60 ans. Le CIAS travaille également sur la réalisation d'un livret en collaboration avec une diététicienne et les personnes de plus de 60 ans souhaitant proposer des recettes équilibrées, peu onéreuse et facile à faire.

La prévention du suicide

La Bretagne est une région très touchée par le suicide, + 60 % de suicide par rapport à la moyenne nationale. Le pays de Saint-Brieuc n'est pas épargné par cette problématique +30 % par rapport à la moyenne régionale. Le suicide de la personne âgée constitue un problème majeur de santé publique. Il représente 30% des décès après 64 ans et progresse fortement avec l’âge.  Selon le baromètre santé de 2010, en France parmi les personnes âgées de 75 à 85 ans, 23 % des femmes et 11,6 % des hommes seraient en état de détresse psychologique.

Le CIAS a une volonté de former les agents intervenants à domicile appelés également agents sentinelles afin de repérer les premiers signes d'une souffrance psychique ou d'une tentative de suicide.

En parallèle, des groupes de parole sont organisés pour les agents intervenants à domicile afin qu'ils puissent échanger sur les situations difficiles.

Mémoire

En 2015, on estimait le nombre de costarmoricains âgées de 75 ans et plus atteintes de la démence et de la maladie d’Alzheimer a 12770 personnes dont 9290 femmes et 3480 hommes. Cette proportion augmente avec l'âge ainsi parmi les personnes ayant plus de 75 ans on recense 7520 qui ont 85 ans et plus sur le département.

Le CIAS souhaite permettre aux personnes de stimuler cette mémoire en amont, grâce à la mise en place d'ateliers et de jeux qui invitent les participants à réfléchir, se souvenir, travailler leur mémoire visuelle, auditive, ancienne et récente. Ces ateliers lient le côté ludique et l'exercice.

Handicap

La perte de l’audition concerne 40% des 60-70 ans et plus de 50% des plus de 80 ans. Or, seulement 32% déclarent avoir réalisé un contrôle de leur audition il y a moins de 5 ans, et 52% ont effectué un test il y a plus de 10 ans ou n'en n'ont jamais effectué. En France, selon l'INSERM, la dégénérescence maculaire liée  l’âge est la première cause de malvoyance des personnes de plus de 50 ans, ce qui représente un million de personnes atteintes par une forme plus ou moins sévère de la maladie.

La journée «  découverte  » vision et audition, dédiée aux personnes âgées, est l'occasion de proposer des dépistages aux personnes et ainsi informer les bénéficiaires sur ces deux thématiques.

Habitat

Environ 55 % des personnes de 60 ans et plus sont des propriétaires occupants sur Saint-Brieuc Armor Agglomération, dont 80 % des logements sont des maisons individuelles. Cependant selon une estimation 20 % de ces logements ont été construits avant 1949 sur l'agglomération pour des familles avec des logements de type 4 ou 5. Selon l'ANAH seulement 6 % de ces logements sont adaptés aux problématiques des personnes vieillissantes.

Des personnes se retrouvent en grandes difficultés, après une hospitalisation, lié à une perte d'autonomie, le décès d'un proche aidant… Le CIAS en partenariat avec le service Renov'action propose des ateliers ou conférences aux habitants de plus de 60 ans de l'agglomération afin de leur apporter des réponses concrètes.

4 thématiques sont ainsi abordées : démarchage à domicile, économie d’énergie, adaptation du logement, conseils et astuces qui facilitent le quotidien.

AVC

Le CIAS organise, en partenariat avec France AVC22, une action d'information et de sensibilisation accessible à tous sous forme conférences débats.

Contacter le CIAS
3 antennes dans lesquelles l'accueil est assuré du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 :
Centre : 17 rue du Sabot, 22440 Ploufragan, tél. : 02 96 58 57 00 
Sud : La Ville-Neuve, 22800 Saint-Brandan, tél. : 02 96 58 57 02 
Littoral : 22 rue Pasteur, 22680 Binic-Étables-sur-Mer, tél. : 02 96 58 57 04