L'agglo et les énergies renouvelables

Mise à jour le 

L’agglomération souhaite aussi se montrer exemplaire sur son propre patrimoine. Dans ce cadre, elle a réalisé le diagnostic énergétique de tous ses bâtiments et équipements pour mieux connaître les consommations d’énergie, les réduire et intégrer des énergies renouvelables. Des travaux ont ainsi été effectués, par exemple à Aquabaie, à la Maison de la Baie et à l’Hippodrome.

Exemple de l’Hippodrome :  l’Agglomération a souhaité faire installer une centrale photovoltaïque de 850 m² sur la toiture de l’hippodrome. L’entreprise Quénéa a été retenue et a signé une convention avec Saint-Brieuc Agglomération en début d’année 2013 pour louer la toiture et réaliser les investissements.

Les panneaux ont été installés fin 2013. La production attendue est de plus de 100 000 Kwh/an.

Une chaufferie bois sur le quartier de Brézillet

La chaufferie bois de l’Agglo, créée en 2014 et gérée en régie, chauffe plusieurs bâtiments publics du quartier de Brézillet : la piscine Aquabaie, le Palais des Congrès et des Expositions, la Salle Hermione, la Salle Stéredenn et la Maison Départementale des Sports.

Les caractéristiques de l’équipement :

  • 2 chaudières bois de 750 kW chacune et 2 chaudières gaz naturel de 1500 kW chacune
  • Modèle de chaudière bois de nouvelles générations de la société Compte R, sortie des ateliers en décembre 2012 (chaîne de montage spécifique) et construite en Auvergne
  • 850 mètres linéaires de réseau de chaleur
  • 2 100 à 3 000 tonnes de bois consommées par an
  • Un système de filtration des poussières 3 fois plus performant (30 mg/Nm3) que la réglementation en vigueur, soit 4 fois plus propre que les poêles à bois de nouvelles générations des particuliers.